Un agriculteur meusien me demande de passer le message suivant, c'est fait !!! :

Je suis Agriculteur Meusien, et ma réaction ici est représentative de la majorité des agriculteurs qu'ils soient Meusien ou Meurthe et mosellan.

Nous sommes envahis de sangliers qui font de plus en plus de dégâts dans nos cultures, parc, etc. Aujourd'hui, le sanglier ici n'a plus peur, il vient dans les bâtiments agricoles, sur les routes, derrière le tracteur, autour des habitations, a quelques mètres des grandes routes, etc

Notre situation est inacceptable et résulte de l'élevage déguisé de l'espèce par des grosses têtes de chasse dont le but est de vendre des journées de chasse.

Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que notre volonté n'est pas l'éradication de l'espèce, mais sa régulation; il s'agit d'une injustice; quelques personnes s'enrichissent sur le dos du monde paysans.

Et les gens qui rétorquent que les agriculteurs sont "indemnisés", je leur conseille de s'informer avant d'avancer ces propos, car il faut savoir que c'est le premier constat qui fait fois, après si l'agriculteur observe de nouveaux dégâts, celui-ci n'est plus remboursé. Le second point, ce sont les pertes indirectes, entendons par là la casse de matériel due aux sangliers, et les frais nécessaires à la gestion des résidus résultant de ce problème.

Je vous donne un exemple; cette année un de mes collègues a eu tellement de dégâts dans un maïs fourrager, qu'il n'en avait pas assez pour reconstituer les stocks. Dans ce cas de figure, la fédération rembourse les dégâts proprement dits: mais qui rembourse le fuel utilisé pour nettoyé les résidus dans le champs ? L'agriculteur a dut retrouver du mais à acheter à 20km, qui a payé ce maïs ? Qui a payé le fuel pour aller chercher ce maïs, qui a payé l'entrepreneur pour la récolte ? Et les chauffeurs dont il a fallut payé le service ?

Sachez qu'en Meuse le problème fait du bruit et que les agriculteurs commencent sérieusement à se défendre puisque nous sommes allés manifester deux fois à Bar le Duc, devant la Fédération des chasseurs et à la préfecture ces derniers mois. De plus, une association a été fondée, sous le nom de «Les robins des champs» et nous recherchons à rassembler toutes personnes sujet aux méfaits des sangliers.

Surtout il faut bien comprendre que nous ne voulons pas la guerre avec les chasseurs, d'ailleurs certains petits chasseurs nous ont déjà rejoint dans notre combat, car ils sont soumis aux tirs sélectifs et voient leur passions se dégrader. C'est donc vraiment contre les adjudicataires de chasse que nous voulons nous défendre. Nous ne demandons pas mieux que les chasseurs puissent faire leur boulots et nous le nôtre.

Pour plus d'informations sur notre mouvement, vous pouvez visiter ce blog qui décrit nos actions (blog en cours de construction): http://www.lesrobinsdeschamps.blogspot.com/

Je suis aussi en train de créer un site internet dont je vous communiquerais l'adresse dès que possible, en attendant, voilà ma messagerie: guerber.samuel@live.fr

CONTACTEZ MOI !!!!!!!!