Voici un extrait d'un article de la Dépêche. Ces propos tenus par un Président de Fédération de chasseurs me semblent parfaitement sensés et logiques - Peu de personnes acceptent cet état de fait - Bravo à ce responsable cynégétique 

"

« ON GRIGNOTE SUR LEURS TERRITOIRES »

Comment expliquer ces comportements si ce n'est par leur surpopulation, leur prolifération. Pour le directeur de la Fédération de chasse de l'Aude le sanglier n'est pas devenu anthropophile, « C'est plutôt la ville qui grignote sur le territoire des sangliers, c'est pour cela qu'on en trouve en périphérie des agglomérations », précise-t-il

« À ma connaissance, aucune recherche ou étude sur le sujet n'est actuellement en cours », indique-t-on à l'institut national de recherches agronomiques (INRA) de Tour. Notre interlocuteur avance, lui aussi, l'hypothèse d'une surpopulation et de la période de chasse pendant laquelle le sanglier est dérangé pour expliquer le phénomène. Aujourd'hui si le cochon est dans le pré il est aussi dans les rues. "

 

Pour ceux qui souhaitent lire l'article voici le lien

http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/22/953645-Carcassonne-Quand-les-sangliers-s-invitent-en-ville.html